Belles demeures et jardins Normands

20 sites du Cotentin à découvrir !

(Photo: Chapelle Mansart du Château de l’îsle Marie)

Le Cotentin est une destination de vacances idéale pour celui qui aime l’histoire et retrouver le calme et la beauté d’une nature préservée. Nous avons sélectionné pour vous quelques châteaux et jardin que vous pouvez visiter sur plusieurs jours tout en faisant le tour de la péninsule du Cotentin.Des Châteaux forts, des salons XVIIème authentiques parfaitement préservés, des jardins à la française, des jardins à l’anglaise, des maison célèbres et des paysages grandioses. « De petites routes, étroites, qui mènent nulle part et partout », disait Jacques Prévert.

Le Château de Saint-Sauveur-le-Vicomte

Situé à quelques minutes du Château de L’île Marie, le village de Saint-Sauveur-le-Vicomte est célèbre pour son château médiéval du Xème siècle. Son donjon haut de 25 mètres renforcé par des contreforts a été dressé en 1346 par Geoffroy d'Harcourt. Classé aux Monument Historique depuis 1840, la visite du château permet de découvrir l'imposant Donjon, la cour des prisons et le logis Robessart.

Le Château de Montfort

Datant de 1522 et habité jusqu'en 1755, il sera à l’abandon au XIXème siècle jusqu’à ce qu’une association en fasse acquisition en 1980. Après de nombreuses années de travaux bénévoles, une partie du château et ses communs sont aujourd’hui restaurés.
Vous pouvez faire de belles balades autour du château. Des animations et expositions temporaires sont organisées pendant la saison estivale.

L’Hôtel de Beaumont

Bâti sur la base d’un ancien pavillon, Pierre Jallot Seigneur de Beaumont fait construire au début du XVIIIe siècle cet hôtel particulier par l'architecte Raphaël de Lozon. Au XIX siècle, après la révolution française le bien appartiendra à notre famille d’Aigneaux qui possédait déjà le Château de l’Isle Marie, L'Hôtel de Beaumont sera leur résidence d'hiver.

Aussi appelé le "petit Versailles Normand", c’est un monument historique de grande valeur que vous pouvez visiter tout comme ses jardins à la française. Vous vivrez une expérience unique en vous replongeant dans l’ambiance raffinée du style de vie de l’aristocratie au XVIIIème siècle.

Le jardin maritime de Tatihou

Tatihou est une île en face de Saint-Vaast-La-Houge, d'une superficie de 29 hectares et appartenant aujourd'hui au conservatoire du littoral. Elle est accessible à pied à certaines marées ou vous pouvez prendre une navette. Vous y trouverez un fort Vauban construit en 1694 et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, un ancien Lazaret construit en 1720 qui abrite le musée maritime, un atelier de charpente navale, une maison des douaniers et un très beau jardin botanique. L’île est aussi une réserve ornithologique depuis 1990. On peut y observer plus de 150 espèces différentes comme les goélands argentés, bruns et marins, les tadornes de Belon, les huîtriers pie, les pigeons colombins, l'aigrette garzette, l'eider de Steller, le canard siffleur, le goéland leucophée, le bruant des neiges et la bécasse des bois.

Le phare de Gatteville

Construit au XIXème, le phare de Gatteville est le 2ème plus grand phare de France avec 75 m de haut ! L'édification a nécessité 11 000 blocs de granit pour un poids total de 7 400 tonnes.

Le phare de Gatteville comporte autant de marches que de jours dans l’année, autant de fenêtres que de semaines et autant de niveaux que de mois.

Une fois à son sommet, vous pourrez admirer le magnifique panorama sur la péninsule et la mer de la Manche.

Le Château des Ravalet

Manoir médiéval appartenant au domaine royal, il est vendu par François Ier à Jean II de Ravalet, seigneur de Tourlaville. Il va faire construire sur le manoir (dont seules les ruines de l'ancien donjon demeure) un château Renaissance, qu'il offre plus tard à son neveu, Jean III.

À la suite de graves problèmes financiers, les Ravalet vendent le domaine à Charles de Franquetot en 1653 qui améliore l'aménagement intérieur avant de mourir assassiné sous les coups de son valet de chambre. Le parc du Château a été redessiné vers 1870 avec deux étangs et une grotte. Il est orné d'une serre construite en 1875 et de nombreuses plantes exotiques.

Le Château de Naqueville

Le château du XVIème siècle est entouré par des douves et comporte un long corps de logis que flanque une tour ronde au toit en poivrière. La porterie est aujourd'hui isolé du reste du bâtiment. Sur la façade du château, on peut lire l'inscription suivante : « Les Anglais ont dessendu le sept d'aoust 1758 », rappelant le dernier débarquement offensif des Anglais en Normandie. Un magnifique parc à l'anglaise connu pour ses rhododendrons et ses azalées et comprenant un étang et une rivière bordés d'arums. L'ensemble est situé dans un vallon verdoyant s'ouvrant sur la mer.
Visites, du 1er mai au 30 septembre : Toutes les semaines, le dimanche, mardi, jeudi, vendredi. Celle-ci démarre au niveau de la conciergerie. À l'intérieur de la poterne et de son pont-levis, qui est la partie la plus ancienne, vous trouverez des informations sur l'histoire du parc et du château.

La Maison de Jacques Prévert

Dans les années 1930, le poète Jacques Prévert tombe sous le charme de la pointe de la Hague. Toute sa vie, il aimera contempler l’océan et reviendra régulièrement visiter ce bout du monde. C’est en 1970 que le poète achète une maison dans ce "coin de paradis". Aménagée par son ami Alexandre Trauner, Jacques Prévert vécut dans cette maison jusqu’à sa mort en 1977. Il est enterré au pied de l’église du village avec sa femme, sa fille et Trauner. Refuge discret du poète, la demeure a été ouverte au public en 1995.

La maison est ouverte du 16 juin au 31 août : du mardi au dimanche, de 14h à 19h.

Le Château de Beaurepaire

Le château a attiré de nombreuses têtes couronnées qui visitèrent le parc du Château au cours du XIXe siècle : les impératrices Joséphine et Marie-Louise sous le premier Empire, de même que l'impératrice Eugénie, la Reine Victoria et l'Empereur Pedro 1er du Brésil au second Empire.

Aujourd'hui le parc à l'anglaise a conservé la plupart de ses éléments constitutifs : les grandes prairies en herbages, les bois sur les hauteurs, les étangs et miroirs d'eau traversant le parc d'est en ouest, le "Jardin Réservé" avec ses collections de conifères exotiques abritant des massifs de rhododendrons arborescents, les potagers et jardins fleuris et leurs murs de clôture. L'ensemble, animé par, les chevaux du Haras, les lamas, les cygnes, les oies et les canards conserve un caractère à la fois très anglais et très romantique.

Le jardin botanique de Vauville

Le jardin botanique regroupe plus de 1000 espèces de plantes originaires de l’hémisphère austral. D’une superficie de 4,5 hectares il égrène une succession de scènes aussi dépaysantes que surprenantes. Des palmeraies de trachycarpus fortunei de Chine, des fougères royales de Tasmanie, l’imposant  bassin aux gunneras manicata du Brésil, les eucalyptus du bassin de la sagesse ou encore humez les senteurs du jardin exotique… Grâce au Gulf Stream, courant côtier qui passe au large des côtes de Vauville, il y pousse de fascinantes essences tropicales que le créateur de ce petit paradis, le botaniste et parfumeur Eric Pellerin, a su acclimater depuis 1948.

Dans les traces du passionné et talentueux architecte paysagiste Guillaume Pellerin, son fils Eric Pellerin poursuit aujourd’hui l’embellissement de cet écrin et il est heureux de vous accueillir tout au long de la saison pour vous faire partager sa passion

Le Château de Flamanville

Le château date du XVIIe siècle et il est entouré d’un parc de plusieurs hectares enrichi de bois, d’étangs, ainsi que d’une magnifique tour octogonale. Son jardin de dahlias, ouvert au public tout au long de l’année, réunit 1150 variétés. Propriété communale depuis 1986, ce château est également un lieu de vie culturelle proposant des expositions et des spectacles.

Le corps central du château est ouvert au public à l’occasion d’expositions estivales et hivernales, il est  fermé le reste de l’année. Cependant les extérieurs, le parc, le jardin de dahlias et les bois qui entourent le château sont accessibles gratuitement tout au long de l’année.

Le Château de Briquebec

Au cœur de la Presqu'île du Cotentin, en venant de Carteret  ou de Valognes, surgit le bourg de Bricquebec dominé  par la masse de son puissant donjon. Une riche histoire y est attachée, Bricquebec laisse une toujours une impression forte  et inoubliable à ses visiteurs.

La cour intérieure a conservé son enceinte fortifiée et son donjon du XIVème siècle. Du chemin de ronde reliant le donjon à la tour de l'Horloge, vue sur la ville et ses abords bocagers. Les visites guidées sont organisées par le Pays d’Art et d’Histoire de Valognes.

Le Château-fort de Pirou

Implanté sur un site viking, le Château fort de Pirou est une forteresse du XIIème siècle. La très vieille légende des oies de Pirou, l’une des plus populaires du Cotentin, prétend rattacher l’origine de ce château fort aux invasions scandinaves.

Un chevalier de Pirou participa à la Conquête de l’Angleterre et reçu un domaine dans le Somerset où sa famille fonda Stoke-Pero. Suite aux sièges de la guerre de Cent Ans, le château fort fut restauré au XVème, XVIIème et XVIIIème siècle. Depuis 1966, le Château fort de Pirou est en restauration. Sous l’égide de l’Abbé Marcel Lelégard la Fondation Abbaye de La Lucerne poursuit la reconstruction du château-fort médiéval. En son état actuel, le château fort construit sur une île au milieu d’un étang artificiel, conserve dans sa partie la plus ancienne, des remparts du XIIème et du XIVème siècle.

L'Abbaye de Lessay

Une des plus anciennes abbayes de Normandie Fondée au XIe siècle, un siècle qui connut un véritable foisonnement monastique, l'abbaye de Lessay est une des plus anciennes de Normandie. Barbey d'Aurevilly visite l'abbaye en 1864. Dès qu'il aperçut le monastère, il fut séduit par la pureté et la majesté de l'édifice.

Construite par les seigneurs de La Haye du Puits, l’abbaye de Lessay est mondialement reconnue pour être l’une des premières églises romanes à présenter des voûtes sur croisée d’ogives. Cette innovation architecturale et la pureté de ses lignes font de l’abbaye de Lessay un ensemble majestueux très apprécié des visiteurs.  Presque entièrement détruite en 1944, elle fut reconstruite à l’identique après 13 ans de travaux.

Le Château de Gratot

Le Château de Gratot, à 4 km de Coutances présente aujourd’hui des vestiges de constructions allant du XIIIe au XVIIIe siècles. Le château se présente sous la forme d'une enceinte quadrangulaire entourée de larges douves alimentées en eau par la « fontaine à la Fée ». La légende: « Un seigneur d'Argouges revenant de la chasse rencontra à la fontaine une très belle jeune femme du nom d'Andaine, la fée de Gratot. Il en devint éperdument amoureux et lui demanda sa main. La belle lui dit qu'elle était une fée et qu'elle acceptait de devenir son épouse à condition qu'il ne prononça jamais le mot « mort ». Le seigneur le promit. Un jour, lors d'un banquet organisé pour son cousin le seigneur de Granville, le seigneur de Gratot, excédé d'attendre sa dame qui s'apprêtait, lui lança : « Dame, êtes lente en vos besognes, seriez bonne à aller quérir la mort ! ». La fée poussa alors un cri déchirant, monta sur le rebord de la fenêtre et disparut en laissant l'empreinte de son pied et de sa main. » Des événements et manifestations sont organisées sur place.

L'Abbaye de Hambye

Fondée au XIIe siècle dans la vallée de la Sienne, l’abbaye a accueilli des bénédictins jusqu’à la veille de la Révolution.

Elle a fait l’objet pendant plus d’un demi-siècle de longs et patients travaux de restauration. Classée au titre des monuments historiques, l’abbaye de Hambye compte parmi les ensembles monastiques médiévaux les plus complets de Basse-Normandie et s’intègre dans un environnement majestueux protégé au titre des espaces naturels sensibles.

Le Château de Cerisy-la-Salle

Le château, construit au début du XVIIème siècle est aujourd'hui un Centre Culturel International où l'Association des Amis de Pontigny-Cerisy organise des rencontres culturelles et scientifiques du 13 mai au 29 septembre 2019.
Des visites guidées du château, monument historique, sont organisées aux mois de juillet et d'août les jeudi après-midi, ainsi que sur rendez-vous pour des groupes.

Le Château de Canisy

Le Château de Canisy est une propriété privée classée Monument Historique. Magnifique ensemble architectural au sein d'un vaste parc et domaine agricole de 300 hectares, Canisy figure parmi les "7 merveilles de la Manche". Ce château a abrité d’illustres personnages : aux côtés de Guillaume le Conquérant, Hugues de Carbonnel, seigneur de Canisy, participe à la conquête de l’Angleterre et à la première croisade en 1096. Ou encore Hervé de Carbonnel, le gendre du comte de Thorigny, maréchal de France qui reconstruisit une grande partie du château au XVIe siècle ; Justine de Faudoas qui épousa Louis-Gabriel de Kergorlay et qui échappèrent en 1794 à la guillotine, lors de la Révolution française… Plusieurs de leurs portraits figurent dans les salons et salles à manger du château.

Le Château se visite pendant les journées du patrimoine, ses jardins sont accessibles pendant la saison estivale.

La maison de Christian Dior

Construite à la fin du XIXè siècle, la villa Les Rhumbs, maison d’enfance de Christain Dior doit son nom au terme de marine désignant les trente-deux divisions de la rose des vents, symbole qui figure dans une mosaïque ornant le sol d'une des entrées de la maison. Les parents de Christian Dior acquièrent en 1906 cette maison bourgeoise agrémentée d'un jardin d'hiver, sise au sein d'un parc protecteur. Christian Dior affectionne particulièrement ce lieu. Il écrira dans son autobiographie « Christian Dior et moi » : « la maison de mon enfance... j'en garde le souvenir le plus tendre et le plus émerveillé. Que dis-je ? ma vie, mon style, doivent presque tout à sa situation et à son architecture » . Lorsqu'en 1932, peu après la mort de Madeleine Dior, le père industriel est ruiné par la crise, la propriété est mise en vente. Achetée par la ville de Granville, son jardin sera ouvert au public dès 1938. En 1997, la villa devient « Musée Christian Dior », unique "musée de france" entièrement consacré à un couturier.

Le Château de Fontaine-Henry

« Un château de la Loire égaré en Normandie », « les plus hauts toits de France », « une véritable dentelle de pierre », l’architecture de ce château atypique à l’élégance originale, a inspiré de nombreux commentaires et suscité de nombreuses questions. L'architecture du château est assez singulière :  il a été construit en 1200 et ne ressemble cependant pas à un château médiéval. La visite intérieure du Château de Fontaine Henry permet d’admirer un bel échantillonnage de mobilier français, couvrant la Renaissance, et les règnes de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. A voir aussi, les porcelaines, l’argenterie, ainsi que d’émouvants souvenirs de Louis XVI et de Marie-Antoinette. La collection de peinture du Château de Fontaine Henry est réputée, avec des œuvres d’artistes tels que Rubens, le Corrège, Titien, Rigaud, Mignard, Hubert Robert, Largillière et d’autres encore. À découvrir aussi une remarquable collection de gravures de Van der Meulen, comparable à celles du Grand Trianon.

Crédit Photo: wkipedia

Photo: Ancien Château de l'île marie et son pigeonnier

Chargement...